[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Un train de voyageurs a déraillé vendredi 21 octobre à la mi-journée à environ 120 km de Yaoundé avec à son bord des centaines de passagers. Le bilan est lourd et encore provisoire : 55 morts et près de 600 blessés.

Le déraillement est survenu dans l'après-midi dans la ville d'Eséka, à environ 120 km de Yaoundé. Le train intercités qui allait en direction de Douala comptait dix-huit wagons, tous pleins à craquer. Une longueur de rames exceptionnelle due à un éboulement survenu plus tôt dans la matinée d'un pont sur la route Douala-Yaoundé et qui a causé l'interruption de la circulation sur cet axe routier.

Des centaines de passagers désireux de faire le voyage ont alors pris d'assaut le train, contraignant le transporteur ferroviaire à un rajout de wagons pour satisfaire le surplus de passagers. Une option finalement fatale, ledit train n'ayant jamais atteint sa destination finale.

Le « train de la mort », comme l'ont qualifié déjà les médias locaux, a dévasté un périmètre de plusieurs centaines de mètres le long de la voie ferrée. Des témoins assurent que des carcasses de wagons, une quinzaine au moins, gisent ici et là, dans un impressionnant amas de ferrailles. Certaines rames sont tombées dans un ravin. Les voyageurs ont été éjectés. Des cadavres jonchaient les lieux de l'accident, certains écrasés sous les carcasses des wagons.

Rapidement les habitants ont afflué, aidant à extraire les blessés et les voyageurs sous le choc.

Le bilan est pour le moment d'une cinquantaine de morts et de très nombreux blessés. Bilan qui va vraisemblablement s'alourdir. Ce d'autant que la prise en charge des blessés est problématique, la ville d'Eséka ne disposant que d'un petit hôpital de district. Mais les blessés ont aussi été évacués par les secours vers une clinique et un centre de santé, avant d'être envoyés à Edea ou Douala pour les cas les plus graves.

A propos du pont qui s'est effondré la nuit passée sous l'effet de la pluie sur l'axe routier Douala Yaoundé, des travaux sont toujours en cours pour rétablir la circulation. Cette route reliant Douala la capitale économique à Yaoundé est un axe majeur de communication pour le pays mais aussi pour toute la sous-région. Par RFI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.