[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Un ministre peut-il se comporter comme un citoyen normal ?

L'idée est noble mais sur le terrain c'est compliqué. C'est une situation un peu embarrassante qui peut parfois produire l'effet contraire. On dit souvent que le ridicule ne tue pas pourvu que cela rende populaire. C'est vrai en effet. Hélas! Pendant le mois de ramadan, notre super ministre de la Justice, Garde-des-Sceaux, Me Fahmi SAID IBRAHIM, faisait la queue devant une boulangerie pour acheter sa baguette de pain au centre de Moroni. Il est pris en photo par un individu qui se faisait la part belle de poster sur les réseaux sociaux. Quelles heures, les internautes se sont déchaînés, avec un sourire moqueur, en évoquant une communication verrouillée et mise en scène par son équipe de communication. Les gens se demandaient si une telle démarche était nécessaire pour l'avocat de la place dans la mesure où son employé domestique pouvait aller faire les courses comme d'habitude dans n'importe quel magasin de Moroni. Cette même photo qui a été répandue sur la toile comme une traînée de poudre a été encore aperçue dans un taxi. 

Certes nous apprécions ce genre d'images qui montrent l’homme fort du gouvernement AZALI, se comparant au citoyen mais le peuple n'est pas aussi dupe. Force est de constater que, en tout pour tout, les Comoriens ont besoins que le gouvernement fasse le nécessaire pour fournir au peuple les denrées de première nécessité ainsi que la production en électricité, la prise en charge sanitaire et la garantie de la justice équitable pour tous. Nous pouvons comprendre que l'envie de bien paraître est forte mais notre peuple qui souffre a besoin justement des actions fortes et du pragmatisme pouvant apporter des résultats sur le terrain. Si on veut réellement faire quelque chose pour son peuple, Il lui faudra aussi renoncer à une partie de son salaire qui s’élève à environ 3 millions en faveur de l’hôpital El-Maarouf. 

A titre d'exemple: Mongozi Ali SOILIH qui était parti un jour à l’hôpital El Maarouf effectuait une visite surprise pour renforcer la notion du travail chez les sujets et encourager aussi le personnel médical à être efficace. Une autre visite était de ce genre été effectuée chez les bouchers pour observer lui-même de l'état des prix appliqués par les professionnels. Il exigeait que le prix fixé (1 kg de viande) par le gouvernement soit respecté. Alors, pourrions-nous conclure que Fahmi Said Ibrahim adopte une telle démarche de Mongozi? Serait-il en train de vérifier lui-aussi le respect du taux des prix fixés par décret récemment par le gouvernement Azali? En tout cas, il faut retenir que c’est la fonction qui exige une certaine distance avec le peuple pour parer à toute agression gratuite d’un jaloux ou d'un déséquilibré.

FAKIHI MRADABI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.