[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Le débat

La promotion des investissements et du pays est pour l’heure actuelle limitée à la participation par les concernés aux foires étrangers, à la communication sur le pays via les médias internet. Ces approches traditionnelles limitées n’ont pas été en mesure d’apporter au pays les fruits escomptés que ça soit aux niveaux du tourisme ou de la mobilisation des IDE.

La diplomatie économique bilatérale et multilatérale menée de chef par la Présidence, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération et le Ministère des Finances et de l’Economie, a pour sa part été plus heureuse dans le passé en ce qui concerne la signature de nombreux accords d’investissement et/ou de partenariat avec la Banque Africaine de Développement, la Banque Mondiale, le Fonds Mondial International, l’Oman, les Emirats Arabes Unis, etc.

Par la formation de ses agents et dirigeants en ce qui concerne les atouts du pays, les secteurs prioritaires, les bénéfices accordés aux investisseurs étrangers, etc. Le Ministère peut aussi aider à l’organisation de conférences sectorielles à la rencontre des investisseurs étrangers dans les domaines stratégiques que sont la réexportation, les services avancés tel que le tourisme, la finance, la banque offshore, les centres d’appel, l’énergie et les infrastructures.

Le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération peut aider à servir de portail d’information sur les marchés internationaux pour les opérateurs locaux et les agences nationales telles que l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements et l’office National du Tourisme.

Le Ministère dispose d’un réseau de consuls honoraires qui peut être mis à contribution et être élargi en fonction des pays cibles et des objectifs poursuivis.

Le ministère peut pour finir aider à améliorer l’image du pays au niveau des pays hôtes par la diffusion de spots publicitaires ciblés et adéquats sur le dynamisme du pays, les engagements du Gouvernement, les accords en faveur des investisseurs étrangers, etc., en servant de relaie à l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, à l’Office National du Tourisme et la Chambre de Commerce.

La feuille de route et les propositions de plan d’action pour une diplomatie économique proactive et fructueuse aux Comores

Pour de nombreux pays, les représentations diplomatiques à l’étranger sont de plus en plus taillées pour servir de fer de lance et de soutien actif de l’économie nationale par la promotion du pays, la mobilisation des ressources pour le financement de l’économie et l’identification des opportunités d’échanges avec les pays hôtes ciblés.

Les ambassadeurs sont dans le cas de l’Ile Maurice, les Maldives ou le Sénégal considérés comme des Chefs d’entreprise assigné d’objectifs quantitatifs de mobilisation de ressources au-delà de leurs missions de représentation conventionnelle. Ils gèrent en leur sein une équipe pluridisciplinaire de conseillers juridiques, de commerciaux et de diplomates chevronnés en analyse politique et économique.

Pour le cas de l’Ile Maurice, les diplomates agissent en analystes de l’environnement économique et commercial du pays hôte et de la région pour identifier les opportunités d’IDE pour le pays et d’exportations de la part des industriels locaux. 

Les représentations diplomatiques comoriennes à l’étranger sont sous-utilisées, peu équipées en ressources humaines et techniques, et mal aiguillées. Les efforts du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationales consisteront à mobiliser les moyens requis pour le meilleur fonctionnement desdites représentations.

Un plan d’action devrait être établi pour chaque représentation avec des objectifs quantitatifs précis à atteindre en termes de mobilisation d’IDE ou d’augmentation des échanges commerciales avec le pays hôte. Les représentations veilleront à publier pour le compte du Ministère et du Gouvernement en général un bulletin d’information mensuel sur l’analyse conjoncturelle des pays, mettant en avant les opportunités commerciales mutuelles. 

Dans la mesure des possibilités existantes, le Ministère devrait étoffer son réseau de consuls honoraires dans le COMESA, en Europe, notamment à Londres, en Allemagne et en Italie, en Asie, pour ce qui de Singapour, Hong Kong, Taiwan, etc.

Des conseillers commerciaux devraient être recrutés de commun accord avec la Vice-Présidence en Charge du Ministère de l’économie et seront postés dans les ambassades ciblées de Chine, d’Afrique du Sud, de Tanzanie, de Kenya, d’Arabie Saoudite et d’Abu Dhabi. 

Une formation de tous les diplomates devrait être organisée avec l’appui des partenaires sur les orientations, les objectifs, les résultats attendus et les stratégies à mettre en place par les représentations diplomatiques du pays pour la mise en œuvre d’une diplomatie économique proactive et fructueuse pour le pays.

Les ambassadeurs, les consuls honoraires et les conseillers commerciaux devraient être appuyés par le Ministère des Affaires Etrangères et la Vice-Présidence en Charge de l’Economie pour organiser selon les opportunités déterminées des conférences diplomatiques spécialisées visant les secteurs stratégiques pour lesquels le pays est à la recherche d’investisseurs.

LES PAYS COUVERTS OU A COUVRIR DEVRAIENT ETRE INTELLIGEMMENT MIS A CONTRIBUTION SUR LA BASE DE LEUR AVANTAGE COMPARATIF PRESUME

La diplomatie économique comorienne pour être efficace doit impérativement être ciblée et proactive. Il s’agit dans cette perspective d’identifier quel pays peut apporter quoi et déterminer les moyens et les stratégies de les approcher plus systématiquement et plus judicieusement.

Le pays a besoin de talents, de savoir-faire et de moyens pour faire sa révolution et son rattrapage économique dans les plus brefs délais. Pour opérer le même changement en un temps record, Singapour a importé 2,5 millions d’étrangers qualifiés contre une population autochtone de 3 millions dans les domaines où le pays cherchait à accroitre ou à créer son avantage comparatif.

Les Comores devront envisager d’importer un maximum d’étrangers qualifiés dans les domaines du tourisme, de l’éducation, de la restauration, de la finance, de la banque, de la construction, des télécoms, de l’agrobusiness, et des autres services avancés, en provenance de pays disposant d’un avantage comparatif avéré. La démarche permettra de combler rapidement le déficit de main d’œuvre du pays et devenir une destination attractive pour les affaires et les investissements.

Le pays devra miser sur les nouveaux riches de la Tanzanie et du Kenya qui seraient intéressés à avoir leur résidence secondaire aux Comores. Il peut aussi s’engouffrer sur le marché juteux des retraités de l’Afrique du Sud, de l’Europe, des Emirats Arabes Unis et d’autres pays. Une telle attractivité supposera que le pays construise les infrastructures sociales et économiques requises que les bailleurs de fonds comme les investisseurs privés seraient prêts à financer au regard du retour rapide sur investissement qu’ils pourraient économiquement en attendre.

La vision exprimée ci-haut permettrait de mobiliser les mêmes financiers pour financer la réhabilitation des villes existantes et la construction de nouvelles villes ainsi que la promotion de complexes immobiliers et résidentiels. Pour son développement immobilier, l’Ile Maurice a reçu un total de 740 millions de dollars de la part des prometteurs immobiliers chinois. Une compagnie chinoise a investi récemment en Tanzanie la somme de 800 millions de dollars pour la construction d’une nouvelle ville huppée de 5000 unités répartie sur 583 hectares.

Une étude réalisée en 2015 par PriceWaterhouse Corporation, un cabinet d’étude mondial, rapporte que le futur de l’Afrique est intimement lié au développement du de la construction et secteur immobilier. La Banque Centrale de l’Ile Maurice a indiqué dans son rapport annuel 2015 que la part du secteur immobilier dans les flux d’IDE a été de 50% contre 12% pour le tourisme, 21% pour les services financiers et 4% pour l’industrie.

La Chine est devenue en 2013 le principal partenaire commercial de l’Afrique avec un total de 210 milliards de dollars d’échanges commerciaux. Ces échanges sont voués selon la Chine à passer à 400 milliards en 2020 et les Chinois sont disposés à accroitre leur IDE en Afrique à 100 milliards de dollar. Près ou plus de la moitié de ces IDE en Afrique le seront dans la construction et l’immobilier.

Dans le but de les réformer et de les restructurer pour améliorer sa participation à l’économie mondiale et accroitre ses échanges de capitaux et commerciaux avec ses partenaires diplomatiques actuels dans une vision de modernisation de son mode de vie et de son appareil de production.

Grace au double travail à mener avec la Présidence et la Vice-Présidence sur la vision partagée de croissance et de développement du pays, et orientations économiques et sociales conséquente, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale aurait l’immense occasion de participer à la relance et reconstruction du pays à travers la mise en œuvre et le déploiement de la diplomatie économique réfléchie et audacieuse.

Par le truchement des efforts conjugués de tous les acteurs concernés, le pays pourrait enfin et bientôt créer les conditions de lutter contre le chômage, la pauvreté et la fatalité dans le pays, et aider à accomplir la vision du Chef de l’Etat de faire à terme des Comores un pays émergent comme souhaité par tous.
Par Abdoul Anziz Said Attoumane
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.