[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Le gouvernement a annoncé début janvier, par le biais d’un communiqué de presse, la rupture des relations diplomatiques entre les Comores et la République islamique d’Iran. «Il a été demandé à l’ambassadeur (d’Iran, ndlr) de prendre toutes les dispositions appropriées pour quitter le territoire national dans les meilleurs délais possibles». A la suite de la conférence début août à Moroni sur le terrorisme et l'islam, la polyclinique du croissant rouge iranien et l'université iranienne de technologie sont priées de plier bagage.

Comment un petit pays sans ressource pour des motifs peu fondés peut décider de rompre des relations diplomatiques avec le pays de Darius et Cyrus le grand hier 5 x millénaires et de Sayyed Ali Khameneï et de Hassan Rohani aujourd’hui dont nous connaissons sa place dans le monde ses valeurs culturelles, scientifiques et religieuses? Nos liens avec l’Iran sont séculaires et transcendent nos relations avec le jeune royaume wahhabite .

On note une immigration arabo-persane dite Chirazi,du XIVe au XIXe siècle et même bien avant. Une imprégnation qui se fait ressentir dans notre culture jusqu’ aujourd’hui. Les sépultures de rite musulman découvertes à Mayotte dans la nécropole de Bagamoyo témoignent de l'arrivée des perses, originaires de Chiraz dans le sud de l'Iran actuel, qui constituent les premières communautés musulmanes de l'archipel. L'islam pratiqué à cette date est fort influencé par le Chiisme dont on retrouve notamment l'écho dans la présence de sépultures dans l'axe du mihrab de nombreuses mosquées anciennes (culte du saint fondateur). A Moroni une tombe d'un saint au nom de Abdouramane bin Salim se trouve à coté du mihrab de la mosquée Sultan ahmed Mwinyi Mku. 

L'islam sunnite chafiite ne s'impose dans le sud-ouest de l'Océan Indien qu'à partir du xive siècle.
Mais bien évidemment nos dirigeants et nos diplomates ignorent tous cela et ne se sentent pas comptable de cet héritage. Les Comores ont résolument décidé de se ranger du coté du jeune royaume wahhabite dans le conflit qui oppose l’Iran à l’Arabie saoudite qui combat les Houthis au Yémen. 

Aujourd’hui nous sommes tous Saoudiens pour sa manne financières. Mais une fois cette aide dilapidée il va falloir se mettre dans une autre situation de mendicité auprès d'un autre mentor. Est ce une conception pragmatique de la diplomatie d'un pays? Comment peut on perdre ses valeurs culturelles, humaines et politiques ou tout simplement sa dignité pour une poignée d'argent. Peut on interdire la prostitution des citoyens et permettre la prostitution de tout un pays ? Comment Peut on bâtir des relations humaines entre les pays sur base de chantage et de mendicité? Quelles sont les considérations à notre égard du pays donateur sur le plan purement humain? Nous connaissons tous la réponse.

Quoi doit on comprendre pour les Comores?

Il est à noter que 3 pays pauvres de la ligues arabes la Somalie, Le Soudan et les Comores ont mis un terme à leurs relations diplomatiques avec l'Iran pendant que l'occident normalise ses relations diplomatiques avec l’Iran. Ces 3 pays sont à la recherche d'un soutien économique auprès de l'Arabie saoudite, laquelle par ailleurs se fait l'avocat du soudan auprès des pays occidentaux.
3 autres pays riches les EAU le Koweït et le Bahreïn ont réduit leurs relations et leurs activités diplomatiques avec l’Arabie saoudite sans vraiment les rompre.

On doit comprendre que les Comores n'ont aucune politique étrangère digne de ce nom et bien déterminée ni sur la scène internationale ni même concernant l’île comorienne de Mayotte. Nous menons une diplomatie de la mendicité (diplomatie ya mtshele), inconsciente et irresponsable. La diplomatie est un art qui requiert tant de dignité, tant de majesté dans le maintien, tant de calme, qu'elle est fort peu compatible avec la précipitation.

N’étant pas une puissance régionale au sein même de la ligue arabe ou de l'organisation de la conférence islamique, attribuons nous une place et un rôle de conciliateur et de médiateur dans ces instances. Faisons de Moroni le Genève ou le Vienne du monde Arabo musulman avec un statut particulier de territoire d'entente et de pacification en invitant régulièrement les pays Arabo musulmans en conflits à venir discuter chez nous pour trouver des solutions à leurs conflits. Là est la place des Comores dans le monde! Par Said Ahmed Said Omar
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.