[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
La refondation et la renaissance de Comores passent par l'instauration d'une justice républicaine exemplaire et égale pour tous.


Les actes commis dernièrement à Anjouan doivent conduire à plusieurs conclusions et réformes radicales : 

- défaillance de l'autorité publique notamment les plus hauts responsables au niveau de la justice, de la sécurité intérieure et des forces de l'ordre;

- actes intolérables et barbares de la part de catégories de population, auteures de meurtres barbares sous prétexte de venger les morts ou se faire justice eux-mêmes;

- des sanctions sévères et exemplaires doivent être mises en œuvre après enquête pour déterminer les responsabilités des responsables publics sur place et des sanctions pénales et judiciaires doivent prises contre les auteurs des auteurs de crimes; 

- des sanctions politiques au niveau de la défaillance des autorités publiques doivent être prises pour éviter cette lâche non assistance en personne en danger ou la faillite de tout un système judiciaire;

- de profondes réformes de la sécurité intérieure et de la justice doivent être menées très rapidement;

- des assises nationales de la justice et de la sécurité publique doivent être organisée avec des déclinaisons dans chaque île pour dialoguer afin de mettre en place des dispositifs efficaces avec formation des forces de l'ordre et des magistrats et agents chargés des affaires judiciaires ;
- un plan pluriannuel de mise en place de mesures préventives, pédagogiques et sécuritaires doit être mis sur pied par le gouvernement;

- des démissions des responsables politiques en charge de la justice et de la sécurité doivent être commandées par le chef de l'Etat pour montrer qu' aucune faille, aucune tolérance de justice individuelle, aucun dysfonctionnement en matière de sécurité publique et de justice républicaine ne peuvent être admises dans la Nation comorienne ;

Le chef de l'Etat à travers les ministres de l'Intérieur et celui de la Justice, Garde des Sceaux doit tirer les conséquences et les leçons de dysfonctionnements aussi flagrants qu’ intolérables notamment par la mise en place d'un programme national de renforcement des capacités en matière de sécurité publique, de promotion de l'éducation civique et judiciaire avec une campagne de sensibilisation nationale et insulaire pour assurer une sécurité publique sans faille.

Les mesures déjà mises en œuvre ne sont ni suffisantes ni à la hauteur des enjeux, car la cohésion sociale et l’avenir de l’unité de Nation comorienne sont en danger. Un profond changement de mentalité et la promotion d'une justice équitable, républicaine et égale pour tous doivent s’appuyer sur un dialogue national républicain, exigeant, transparent et ouvert avec tous les acteurs publics, politiques, économiques sans oublier la société civile. Sans une justice exemplaire, aucun développement économique et social ne saurait être ni viable ni crédible. La concertation la plus large, l'ouverture d'un dialogue républicain et la mise en œuvre de sanctions pénales, judiciaires, disciplinaires et politiques sont essentielles pour engager les Comores dans une voie vertueuse au service d'une Nation en marche vers un progrès économique et social en mesure d’assurer l'égalité des chances pour tous, la méritocratie, l’intégrité, l'esprit de responsabilité, une gouvernance publique exemplaire et la culture de résultats dans l'Action publique.

Les actes abominables commis ne doivent pas être impunis car aucune société ne peut reposer sur le fondement d’une culture ou d’un sentiment d’impunité sous peine d’implosion à terme. De tels actes doivent interpeller chaque citoyen de la République de l’Union des Comores pour qu'ensemble nous puissions œuvrer pour des Comores meilleures, prospères et émergentes. L’instauration d’une justice impartiale et équitable constitue la première des conditions du décollage économique des Comores.

Toute mon équipe à travers le Cercle des Économistes et des Experts Comoriens (CEEC), l'ONG Ushababi Wa Meso et les nombreux citoyens qui croient en moi en tant que acteur politique et public, se tient à la disposition de la République pour contribuer et œuvrer en toute modestie et humilité à la réforme de la Justice comorienne sans aucune arrière-pensée ni de calculs politiques ou politiciens. Mon seul souci est l'intérêt supérieur de la Nation comorienne.

Par Darchari Mikidache, acteur public et président du think tank "Cercle des Économistes et des Experts Comoriens (CEEC)
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.