[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Hier, le président de la République a tenu une conférence de presse et au cours de celle-ci il a parlé des licenciements de plus de 1.000 jeunes comoriens et diplômés mis au chômage. Il dit assumer personnellement ces licenciements parce qu'il "refuse que des jeunes soient recrutés sur la base du mensonge à des fins électoralistes".

A entendre le Président Azali Assoumani avancer des tels propos on se rend compte que sa gouvernance s'improvise. Parce que, tout d'abord, tous les jeunes recrutés pendant la période de décembre à Juin n'ont pas forcément été recrutés par les raisons dont il essaye d'avancer. Ensuite parce que ces jeunes ont été recrutés dans les mêmes conditions et les mêmes procédures que les autres agents recrutés avant cette période: c'est à dire sans appel à candidature..... 

Nous en sommes conscient que le recrutement par concours comme le veut la loi de la FOP n'a pas eu lieu il ya plus de 20 ans et pourtant durant cette période il ya eu des recrutements dans ce corps très conditionnés par des conditions et des procédures spécifiques. Si ce raisonnement du Président prétendant que ces jeunes ont été recrutés sans tenir compte de ces conditions et procédures, il aurait donc remonté depuis les temps pour faire le ménage.

Pendant cette conférence de presse, le Président a aussi parlé de ce que son gouvernement devait offrir comme emplois durable de "bonnes conditions" aux jeunes. Sauf qu'avec son gouvernement ils n'ont pas jusqu'ici, parvenu à proposer un plan de redressement à cette situation de chômage qu'il a lui-même participer à son éclatement. 

Il faut peut-être avoir le cerveau sur les pieds pour croire à de tels propos du Chef de l'État quand on constate que même les jeunes licenciés récemment n'ont eu aucune mesure d'accompagnement ni bénéficié leur droit de licenciement (préavis, arriéré....) comme le prévoit le code du travail. 

Aucun gouvernement qui respect ses enfants sauf celui qui prône pour le "je m'en foutisme" n'auraient jamais procédé à une décision pareille sans tenir compte des conséquences sociales qui pourront surgir.

Enfin, pour se justifier Azali Assoumani montré que la société qu'il a créée il ya quelques années, la SNPSF est à l'agonie à cause de ces recrutements des jeunes.


Là encore le Président a menti ou essaye de justifier une mensonge. D'abord, parce que toutes les sociétés existantes depuis son départ en 2006 ont fait évolué leurs activités et leurs produits, ce qui créé des nouveaux emplois. Le Président Azali Assoumani croit-il que depuis 15 ans jusqu'aujourd'hui ces sociétés sont restés avec les mêmes activités et les mêmes produits avec le même rythme de productivité? 

C'est lâche de la part du gouvernement de vouloir justifier la mauvaise gestion dans les sociétés d'État seulement sur le recrutement des jeunes en mettant à côté le vrai problème qui n'est autre que le détournement des fonds. 

Non, la SNPSF n'est pas aujourd'hui à l'agonie parce qu'il y a eu des recrutements des jeunes, Monsieur le Président. Elle s'est trouvée dans cette situation à cause des miliers de scandale de détournement qui ont eu lieu et qui n'ont jamais été sanctionné. D'ailleurs, certains parmi les coupables de ces détournements à la SNPSF qui étaient mis en prison ont été libérés il ya un semaine sans aucune conditions sous l'ordre des responsables du haut sommet de l'État.

Donc la SNPSF n'est pas en crise à cause des recrutements parce que depuis la nomination de la directrice actuelle il y a plus de deux ans et demie il n'y a eu aucun recrutement jusqu'alors et pourtant la société est toujours dans l'agonie et s'enfonce encore. Trouvez le problème donc ailleurs.

La SNPSF dont le Président croit prendre un exemple pour justifier ses abus de licenciement, n'a pas recruté depuis il ya deux ans déjà. Cette justification ne tient donc pas du tout compte des vrais raisons de la rechute financier de nos sociétés d'État.

Le Président ne connaît-il pas les vrais problèmes du pays ou veut-il tromper la population?

Nous l'avons toujours dit que pour s'en sortir dans cette situation de chômage des jeunes le gouvernement doit proposer un plan qui se voudra pragmatique avec un plan d'action sur objectif spécifique et chiffré. 
Nous croyons toujours que la mise en place d'un Conseil National de la Jeunesse Comorienne serait un grand pa pour une solution des vrais problèmes de la jeunesse. Parce que les vrais problèmes des jeunes ce sont les jeunes qui les connaissent. 

Il s'agit d'un organe étatique qui donnera le destin de la jeunesse aux jeunes.

Et si le temps des solutions n'est pas qu'une utopie, donnez le forgeron le pouvoir de trouver la solution de son propre atelier.

Jeunesse Mamadou
Jeunesse d'idées et constructive.
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.