[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
DISCOURS DE LA PREMIÈRE DAME DE L’ILE AUTONOME DE NGAZIDJA

A l’occasion LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET MULTI-SECTORIEL D’ASSISTANCE TECHNIQUE ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DANS LE DOMAINE DU GENRE A MADAGASCAR ET AUX COMORES 


Excellence Monsieur le Secrétaire Général de la commission de l’Océan Indien
Excellence Mme la ministre de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme de la république de Madagascar

Monsieur le représentant du représentant résident de la BAD
Madame la directrice générale de la coopération au ministère des affaires étrangères de Madagascar
Madame la chargée de mission de la COI
Mesdames les entrepreneures 
Honorable assistance 

Mesdames et Messieurs 

Au nom des Femmes de l’Ile Autonome de Ngazidja et des femmes Comoriennes et à mon nom personnel, je saisis cette occasion pour remercier la Commission de l’Océan Indien et ses partenaires qui ont su lancer ce projet de promotion de la femme malgache et comorienne à travers cette initiative de lancement officiel du projet multisectoriel d’assistance technique et de renforcement des capacités de la femme.

En effet, la femme comorienne constitue la force vive du développement durable de l’Union des Comores à travers son rôle d’éducatrice de l’enfance et du foyer, mais aussi de son rôle de productrice des produits alimentaires dans les champs pour nourrir la famille et la population en générale. Et pourtant, cette femme est souvent oubliée par la classe politique et les principaux partenaires au développement, car la femme comorienne n’occupe qu’un poste de décision sur 10 et ne dirige qu’environ 5 % des grandes entreprises comoriennes.

Mesdames et Messieurs 

J’ai la chance, en tant que première dame de l’Ile autonome de Ngazidja et femme entrepreneure, de conduire la délégation des femmes comoriennes pour vous présenter trois programmes qui sont sensés contribuer à l’élimination des 3 principaux obstacles à l’émancipation et à l’émergence d’une classe féminine entrepreneure aux Comores. 

Je vous les cite:

1. L’obstacle des femmes à accéder à la qualification pour faciliter le transfert des technologies en faveur des femmes,

2. L’obstacle des femmes à accéder au crédit pour favoriser le financement des projets bancables des femmes ;

3. L’obstacle des femmes à accéder à l’emploi et aux revenus, afin de faciliter l’intégration de la femme dans les institutions familiales et publiques de prise de décision.

Chère assistance

En tant que femme entrepreneure, j’ai créé et géré une école technique et professionnelle qui s’appelle « ECOLE CODCOM » avec le partenariat du BIT, de la mission de Coopération Française, de l’Ambassade des Etats Unis à Madagascar pour former. L’école forme, en majorité, des jeunes filles déscolarisées aux métiers de cuisine, de restauration, d’hôtellerie et du tourisme. 

Et sur un effectif de 100 jeunes déscolarisés formés à raison de 2 sessions de formation par an, nous accompagnons ces jeunes à l’accès à un stage d’application et à l’emploi. En moyenne, 85 % des jeunes formés sont insérés dans l’économie en créant surtout leur propre emploi. 

Mesdames et Messieurs

A partir de mon expérience, je suis totalement convaincue que la formation professionnelle par apprentissage et/ou en alternance des métiers à Haute Intensité de la Main d’œuvre (HIMO) tels que les métiers agricoles qui occupent plus de 90 % des femmes, de l’hôtellerie et du Tourisme, du Bâtiment, de la petite industrie.

La finance solidaire constitue une solution efficace pour l’émancipation et l’insertion des femmes dans les affaires.

Pour finir, je formule l’espoir que ce projet multisectoriel d’assistance technique en faveur du genre va permettre l’adoption d’une « commission spéciale féminine d’accompagnement des femmes afin d’élaborer et gérer des projets bancables et de mobilisation des fonds en faveur de l’entreprenariat féminin et de la coopération régionale ».

Au nom de la délégation comorienne, je vous suis reconnaissant de l’accueil chaleureux qui nous a été réservé ici à Madagascar. 

Vive la Coopération Régionale
Vive la femme entrepreneure Malgache et comorienne
Vive la femme en générale
Vive les Comores 

« MISOTRA BETSAKA – AMANA RAKA TOUPK »

Texte et photos ©Service communication de Mrodjou
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.