[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
DISCOURS de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani
Président de l’Union des Comores à l’occasion de l’Aïd-El-Fitr 1437 H et du 41ème anniversaire de l’indépendance du pays

Beit-Salam, le 5 juillet 2016

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Louange à Allah, Seigneur de l'univers, Salut et Paix sur le dernier des prophètes et messagers.

Comoriennes
Comoriens,
Mes chers compatriotes


À l’occasion de la célébration du 41ème anniversaire de l'indépendance de notre pays, j’ai fait le choix de m’adresser à vous, à travers les ondes la veille du 6 juillet afin que la journée de demain, soit entièrement consacrée aux cérémonies militaires, et aux obligations de l’Aïd-El-Fitr.

Son Éminence le Grand Mufti, vient en effet de me confirmer officiellement, l’apparition du croissant lunaire, marquant la fin du mois sacré du ramadan, de l’année 1437 de l’Hégire.

Je voudrais ainsi saisir cette occasion, pour vous exprimer ainsi qu'à tous les musulmans, mes chaleureuses félicitations et mes vœux les plus sincères, de santé, de bonheur et de réussite, dans vos foyers, vos villes et villages et sur vos lieux de travail.

Je voudrais ensuite vous féliciter tous, pour les sacrifices consentis, pour les prières que vous avez faites pour la Nation comorienne implorant Allah Le-Tout-Puissant pour qu’Il exauce nos prières et qu’il nous en ré récompense.

J’ai une pensée particulière, pour nos malades, les familles endeuillées, et ceux qui, en ce jour de joie, sont dans le dénuement ou la solitude. Je joins mes prières aux vôtres, pour qu’Allah leur accorde la guérison et le réconfort.

J’espère de tout cœur avoir, avec l’aide d’Allah Le-Tout-Puissant, accompli avec succès le jeûne du mois béni de Ramadan et que tous aient tiré profit des leçons et interprétations du Saint Coran, dispensées durant le Ramadan.

Je saisis également cette opportunité pour féliciter et remercier le Grand Mufti, ainsi que l’ensemble de tous les Ulémas et leur dire combien nous apprécions leurs efforts, pour faire connaître aux musulmans leurs devoirs religieux et moraux, envers le Allah, vis-à-vis des croyants et de de la patrie et pour les sensibiliser aux défis qui guettent notre société et le monde globalisé, en vue de les affronter avec la force de la foi.

Ce mois sacré de Ramadan, nous offre tous les ans, le cadre idéal pour nous réconcilier avec notre Créateur, purifier nos âmes et combattre la délinquance occasionnée par la vie mondaine et des mauvaises pratiques qui se propagent dans notre société ces dernières décennies.

Le Ramadan nous a habitué à l'assiduité, à l'endurance et renforcé chez les musulmans l'esprit de bienfaisance, de solidarité et l'attachement aux bonnes mœurs, aux nobles valeurs humaines et aux hautes vertus sociales prônées par notre sainte religion

Parce que le redressement des valeurs et des mœurs exige un travail constant et ininterrompu, nous devons tous faire l’effort, de conserver ces habitudes, tout au long l’année, tout au long de la vie et c’est d’ailleurs, le but de l’exercice de ce mois saint de Ramadan.

Mes chers concitoyens,

La fête nationale de cette année, est porteuse de plusieurs symboles.

Je relève en effet la coïncidence heureuse, entre l’alternance pacifique du vingt-6 mai dernier au Sommet de l’État, pour la 3ème fois depuis 2002, l’avènement du mois sacré du Ramadan, et, aujourd’hui, l’Aïd-El-Fitr et la fête nationale.

Nous avons eu également pu, en votre nom, nous rendre sur les deux lieux saints de l’Islam durant la Nuit du Destin, pour prier en faveur de notre pays et de son peuple, afin qu’Allah Le-Tout-Miséricordieux nous prodigue de Ses grands bienfaits, la Paix, la sécurité et le bien-être dans ce monde et dans l’au-delà.

Mes chers compatriotes,

Le 6 juillet signifie notre liberté en tant que peuple, notre indépendance en tant que pays et notre souveraineté en tant qu’État.

En effet, le 6 juillet 1975, le peuple Comorien a su démontrer qu’il est un peuple libre et, par la voix de ses élus, il l’a affirmé à la face du monde.

Le 6 juillet 1975, notre pays, à l’instar des autres pays du continent, a accédé à son indépendance et recouvré sa souveraineté internationale en tant qu’État membre du concert des Nations.

Nous devons donc être fiers des 41 ans de notre indépendance, inculquer et transmettre le patriotisme aux jeunes générations, combattre la culture du dénigrement systématique de notre pays et éviter de dévaloriser l’action de nos prédécesseurs.

Nous avons l’obligation de préserver la mémoire des disparus parmi nos aînés qui ont proclamé l’indépendance de notre pays et avoir de l’estime pour ceux qui sont parmi nous.

Le 6 juillet c’est le jour où nous devons, plus que dans tout autre jour de l’année, nous rappeler que Mayotte est comorienne et le restera à jamais.

Mon Gouvernement, à l’instar de ces prédécesseurs, usera de tous les moyens légaux et légitimes, pour recouvrer notre territoire. J’ose espérer que la voie du dialogue engagé depuis une dizaine d’années avec la France, nous conduira vers une résolution de ce contentieux et ce, conformément à toutes les résolutions pertinentes des Nations Unies et des autres organisations internationales et régionales.

Nous sommes convaincus que le seul respect du droit international de la part de l’État français, permettrait de mettre fin à cette tragédie que nous vivons au quotidien et de donner les meilleurs chances au dialogue obligé que doivent pouvoir maintenir les deux partenaires que sont les Comores et la France, dont les intérêts sont intimement liés, à travers la présence de la France dans la Région et de par la forte diaspora comorienne en France.

Par rapport au drame que vivent nos compatriotes des autres iles chez eux à Mayotte, le Ministre des Affaires Etrangères a saisi son homologue français pour qu’il agisse au plus vite, pour mettre fin aux persécutions dont ils sont victimes.

Par ailleurs, une mission se rendra très prochainement à Mayotte pour s’enquérir de l’évolution de la situation.

Dans un monde de plus en plus globalisé et dans cette partie de l’Océan Indien, hautement géostratégique, les défis à relever sont communs, les intérêts liés et les risques toujours partagés.

Les derniers attentats barbares qui viennent de frapper l’Arabie Saoudite et tout récemment Madagascar, pour lesquels je voudrais réitérer les condamnations les plus fermes de l’Union des Comores, montrent que le fléau du terrorisme n’a pas de frontières.

Nous devons alors rester très vigilants, ensemble, et prendre conscience de la nécessité de prévenir la fragilité de notre pays qui, comme tous les autres, n’est pas à l’abri des dangers du terrorisme, de la piraterie maritime et des trafics illicites.

Mes chers compatriotes,

41 ans c’est peu au regard de la vie d’une Nation mais ce laps de temps est relativement suffisant pour jeter les bases du développement économique et social du pays.
Notre pays a fait des progrès considérables, notamment dans les secteurs socio-démographiques et sanitaires de la population comorienne et en particulier, des enfants et des femmes

Les ratés de notre indépendance et du développement du pays sont certes, partagés par d’autres, mais aussi et surtout par nous-mêmes, d’abord sur le plan institutionnel.

En effet, nous avons eu successivement :
- la révolution, avec la République Démocratique et Sociale des Comores de 1975 à 1978 ;
- la restauration avec la République Fédérale Islamique, de 1978-1992,
- la démocratisation, avec une nouvelle Constitution, de 1992- 1996
- la constitution éphémère de 1996 et la crise séparatiste
L’instabilité politique, a été le dénominateur commun de ces périodes, avec certes, des externes parmi lesquels la décolonisation inachevée de notre pays, l’importance géopolitique de cette partie de l’océan Indien occidental mais aussi des facteurs internes dont nous sommes entièrement responsables.

Avec la mise en place, le 23 décembre 2001: d’un nouveau cadre institutionnel répondant aux aspirations légitimes des Comoriens, caractérisé par une autonomie large des iles, la décentralisation, le rapprochement de l’Administration des administrés notre pays est à nous sur la voie de l’espérance.

Allah s’est montré magnanime envers nous, en ce sens que notre pays vient de vivre, pour la 3ème fois depuis 2002, une alternance pacifique. Nos institutions ont fait la preuve de leur solidité et vous en tant que peuple, avez su faire montre, à la face du monde, de votre grande maturité. Je rends grâce à Allah et je vous vous réitère mes félicitations.

Comme le 6 juillet 1975, le peuple comorien a montré qu’il sait prendre ses responsabilités et qu’il sait décider de tourner les pages sombres de son histoire.

Cela nous vaut l’estime de la communauté internationale mais aussi, cela peut nous valoir des jalousies et des inimitiés.

C’est pourquoi, nous nous appuierons certes, sur nos partenaires mais avant et surtout, nous compterons d’abord sur nous-même, sur nos propres efforts et sur nos propres potentialités.

Certes le bilan économique et financier de ces 40 dernières années est certes critiquable avec comme uniques richesses, dans l’agriculture, la Vanille, l’Ylang et le Girofle.

Certes l’endettement du pays, les projets couteux et peu productifs ont longtemps plombé les efforts déployé pour bâtir l’économie comorienne.

Toutefois, le développement de notre pays peut réussir mais il ne peut que venir, d’abord de nos efforts internes basés sur les immenses potentialités que nous avons en matière d’agriculture, de pêche et de tourisme.

Nous nous attelons ainsi à la mise en œuvre du programme sur la base duquel nous avons été élus, en vue de relancer le développement agricole, halieutique et touristique profit du peuple comorien.

Tout en préservant notre environnement, très fragile sur des iles, et en protégeant les sites touristiques nous allons faire appel à des opérateurs économiques, et à des investissements stratégiques, dans le cadre de partenariats gagnant-gagnant.

Mais comme je le dis te le répète souvent, nous devons apprend à nous prendre en charge, compter sur nous-mêmes et garder jalousement les acquis de la réconciliation nationale, de la paix et de la sécurité.

Nous protégerons l’investissement dans la jeunesse, dans sa formation, pour qu’elle devienne le pilier du développement et le gardien des réformes dont elle sera la principale bénéficiaire.

Nous l’avons montré avec la politique de désendettement, entamée en 2000 et le remboursement par le pays, de tous les arriérés sur fonds propres en l’espace d’une année. Cela nous a valu le rétablissement des relations avec le FMI et la reprise de la coopération au développement avec l’ensemble des partenaires. Car, c’est bien en 2001, que les Comores ont été éligibles pour l’initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endettés)

Nous allons aujourd’hui, restaurer une gouvernance responsable tant sur le plan économique, sociale, traditionnelle que politique et mettre en œuvre les programmes de croissance à moyen et à long terme avec comme ambition de faire de l’Union des Comores un pays émergent.

Vous avez dore-et-déjà noté que des mesures d’assainissement sont prises dans l’Administration et les Établissements publics, les sociétés d'état, à l’exemple de Comores Télécom et de la SNPSF ainsi que d’autres sociétés dont certaines jouent à l’heure qu’il est, leur survie.

Un état des lieux sans concessions sera établi afin que nous puissions entamer la lutte contre la corruption sous toutes ses formes. Des audits crédibles seront commandités à cet effet et pour éclairer la gestion de ces établissements, durant les dernières années.

Divers dossiers seront réexaminés, notamment ceux relatifs à la citoyenneté économique, afin d’en faire le point et d’en tirer les leçons et toutes les conséquences.

En tout état de cause, l’État de droit et une Justice équitable et égale pour tous, devront être de mise.

Comme vous le voyez, de nombreux défis se posent à nous et, pour les relever j’aurai besoin de votre accompagnement, de votre contribution.

En effet, au cours de ce mois de ramadan, le Gouvernement a pris des mesures afin de soulager la vie quotidienne de la population. Nous pensons que ces mesures que ces mesures doivent se poursuivre.

C’est pourquoi, je saisis cette occasion, pour remercier ceux de nos opérateurs économiques, qui ont accepté de contribuer à la réalisation de ces mesures et leur dire notre volonté ferme de dialogue permanent, pour les pérenniser au profit de nos concitoyens.

Vous avez pu vous rendre compte combien une mesure gouvernementale peut rester sans effet réel, si la population de participe pas à sa réussite, et combien la population peut tirer profits des mesures prise en vue d’améliorer ses conditions de vie, si elle se comporte en gardien de ces mesures qui lui sont favorable.

C’est pourquoi je vous appelle tous, mes chers compatriotes, chacun à apporter sa pierre à l’édifice afin que citoyens et autorités, dans le même élan, nous puissions accomplir ce que notre pays est en droit d’attendre de nous ; la paix, la sécurité, le développement et le bien-être.
- Bonne fête de l’indépendance
- Bonne fête de l’Aïd
- Que la paix et la miséricorde d’Allah Le-Tout-puissant soient sur vous.
- Vive la République et vive les Comores.
HabarizaComores.com | أخبار من جزر القمر.
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.