[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Lettre de Remerciement 
À
Monsieur le Ministre de l’intérieur de l’information de la Décentralisation Chargé des Relations avec les 
Institutions Porte parole du Gouvernement

Son Excellence Monsieur le Ministre 

C’est avec un grand plaisir que je me mets au plume pour vous présenter toute ma gratitude. 
J’ai bien constaté que votre arrivée au Gouvernement a tout à fait amélioré le quotidien du peuple Comorien. En se sens je veux dire par là que les mesures que vous avez fait adopter en faveur du peuple Comorien sans pour autant oublié les actions en faveur du maintien à domicile sont tout à fait pertinentes. Il m’appartient donc et ce qui m’entoure, de vous présenter nos vifs remerciements sur les décisions prises par les membres du Gouvernement et vous même pour combattre la vie chère.

Je souhaite bien que cette initiative continuera jusqu’à faire des Comores un lieu ou il fait bon vivre.

A cette occasion, j’en profite pour vous faire part de la situation du Fonctionnaire Comorien qu’il soit a la fonction publique ou para publique. J’ai bien constaté que vous avez le courage, la volonté, le pouvoir, et la possibilité d’améliorer les conditions de travail comme vous venez de commencer au sein de votre Ministère. C’est donc a ce sujet que j’aime me prononcer pour porter ma contribution avec des critiques jugées constructives. 

Monsieur le porte parole du Gouvernement, je m’adresse à vous et à tous les membres du gouvernement. 

Je suis persuadé que pour améliorer les conditions de travail quatre axes principaux sont nécessaires:
- l’organisation du travail, la gestion des compétences, l’encadrement, et le dialogue social.

Ces axes résument les aspirations des êtres humains au travail ce qui nous renvois vers le travail décent. Dans ces conditions il faudra garantir aux êtres humains les droits au travail, étendre la protection sociale ce qui signifie promouvoir l’insertion et la productivité en garantissant à chaque homme et chaque femme des conditions de travail sures, la jouissance de temps libre et de repos, la prise en compte de la famille et des valeurs sociales, l’accès à une juste indemnisation en cas de perte ou de diminution de revenus et l’accès à des soins médicaux adaptés….. 

Force est de constater que le problème de respect des heures de travail est loin de répondre aux objectifs d’une amélioration de conditions de travail. Si les procédures de recrutements ne sont pas respectées, si le profile devient une fatalité, si l’on peut continuer à travailler durant six mois sans être payer, si la famille n’est pas au cœur de nos responsabilités, si le patron reste patron sans dialogué avec son personnel, si les décisions ne sont pas consultés mais reste la loi du plus fort, si le mécanicien peut assumer les fonctions d’un Directeur commercial, si les nominations fantaisistes continues a polluées les établissements, si des intellectuelles sont mise a la disposition de la fonction publique, si les cadres occupent les couloirs, si les retraités sont transformés en mendiants, si la Politique prime sur l’objectif, ce n’est donc pas les souhaits du peuple Comorien, et la situation risque de dégénérer. La résolution d’une telle situation donnerait une belle image prospère de notre monde de travail et contribuerait au développement économique et social. 

Je crois que si aujourd’hui la France exige une obligation de résultats c’est qu’elle a un système organisé sur le transport, la sécurité sociale, la retraite, l’assistance sociale, les mutuelles pour ne citer que cela…. 

Mais dans cette état je vous invite à déplacer un peu vers le Hambou et voir combien de personne font la queue pour demander un taxi afin de descendre a Moroni, et a quelle heure le taxi sera a leur disposition. Imaginez vous une personne qui n’a pas toucher un salaire il ya six mois et qui attend une auto stop pour venir au boulot qui se voit pénaliser pour retard ou absence ce n’est pas normal. 
Il ya un proverbe qui dit que : « Si les pauvres ont droit a la vie la vie des pauvres est un devoir pour les autres ». Alors ne commençons pas par la fin car on ne récoltera que des échecs. 

Il est ainsi possible de prévenir les risques professionnels et d’améliorer la santé au travail, de développer et gérer les compétences et les parcours professionnels des salariés, de prendre en compte les évolutions de la population au travail (vieillissement, handicap…) tout en conduisant les changements technologiques et organisationnels dont l’entreprise a besoin pour se développer. Les fonctionnaires n’ont pas accès a la caisse nationale de solidarité et de prévoyance sociale, n’ont pas d’assurance maladie, n’ont plus un salaire décent.

Ali Abdou Ahamada
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.