[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Une étude parue en 2012, titrée "d’histoire et enjeux sanitaire des Comores" constate, un ratio de trois médecins pour dix mille habitants (3/10.000) ; Ce ratio n’intéresse aucun les masses médias et les politiques ; Pourtant la conclusion précise, une situation sanitaire précaire avec des taux de mortalités maternels et infantiles élevés.

Lorsqu’ on essaie de voire quels sont les maladies qui provoquent le plus de dégâts et pertes humaines ; Dans ‘’profil pharmaceutique des Comores’’, 3 principales maladies retiens l’attention :
Une infirmière travaille dans une salle à l'hôpital Sœur Colette catholique à Moroni , le 23 Février 2015.
Le paludisme : En 2011, le nombre de cas de paludisme s’élevait à 76.666, dont 45% de cas furent confirmés systématiquement ; Cette épidémie constitue jusqu’ à nos jours la première cause de décès hospitalière aux Comores ; Les enfants de moins de 5ans et les femmes enceintes sont les plus affectés ; la mortalité infantile est de 49/1000 ; 

Les infections respiratoires aiguës chez l’enfant : ces maladies auraient des causes microbiologiques multiples (parasites, bactérie, et virus) ; Mais une fois de plus, ces enfants seraient victimes, de malnutrition, de mauvaise hygiène, d’absence de prise en charge adéquate ; il est mentionné, une insuffisance en protéine, énergie chez les moins de 5ans ; L’insuffisance pondérale est de 13,8%, et entraîne selon l’étude un retard de croissance de 27%.

Les maladies liées à l’eau et l’assainissement : Les maladies diarrhéiques constituent la troisième causes de mortalité aux Comores ; Elles représentent une part de 18% des décès. Par ailleurs, 87% de la population n’a plus accès à l’eau potable ; Ce que constate le ‘’Document de Stratégie de Coopération de l’OMS avec les Comores’’, 2005-2009. Parmi les populations qui n’ont plus accès à l’eau saine, 97% s’approvisionnent dans les citernes, non traités ; Des gites qui servent à la prolifération de microbes sont retrouvées, souvent dans cette eau de boisson !

En outre ces principales maladies, sur un échantillon de 5760 personnes enquêtés, de 25 à 64ans, l’étude à trouver : 17% de maladies cardio-vasculaire, 5% de cancer, 5% de diabète et 9% d’autres maladies ; Un adulte sur quatre serait hypertendu auxquels 86% ne sont plus sous traitement ;

Suggestions et recommandations :

1°- Les ministères de la santé, de l’économie, et de l’enseignement supérieur devraient travailler en coopération en vue de financer, et enseigner la médecine à l’Université Des Comores. 2°- Octroyer des bourses pour la spécialisation des Médecins déjà en exercice aux Comores ;


NASSER EDINE YOUSSOUF IBRAHIM
Université d’Antananarivo
Option : Science et Médecine Vétérinaire
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.