[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Intégralité du discours de Son Excellence le Colonel AZALI Assoumani à l’occasion de son investiture en qualité de Président de l’Union des Comores prononcé au Stade de Moroni, le jeudi 26 mai 2016


- Excellence Monsieur Le Président,
- Honorable assistance,
- Mesdames et Messieurs,

En cet instant solennel où la Cour Constitutionnelle vient de m’installer dans mes fonctions de quatrième Président de l’Union des Comores, c’est avec beaucoup d’humilité, d’émotion et surtout beaucoup d’espoir et d’espérance, que je rends grâce à Allah, Le Tout-Puissant, pour son infinie bonté et sa miséricorde envers notre pays et son peuple.

Allah nous a préservé d’un chaos qui planaitdans notre pays et nous a prodigués de Son immense miséricorde, en nous inspirant la patience, la sagesse, le respect des Institutions et des textes constitutionnels, législatifs et règlementaires qui nous régissent.
J’exprime toute ma gratitude à l’ensemble du peuple comorien,sans oublier notre Diaspora, qui a bien voulu placer en moi sa confiance, et me porter à nouveau, dix ans après avoir quittée la Magistrature Suprême de notre pays, de revenir pour présider à la destinée de notre Nation,les cinq prochaines années, et reprendre avec elle, le chemin de l’unité, de la réconciliation nationale, de la paix et de la sécurité, du progrès, de la solidarité et de la prospérité.

Je voudrais en particulier rendre hommage au Président IKILILOU DHOININE, son Gouvernement, et l’ensemble de ses collaborateurs qui ont été, tout au long de son mandat, à la hauteur de la lourde mission que le peuple comorien lui a confié voici cinq ans. Il a su préserver, malgré tout, la paix, le fonctionnement de nos institutions républicaines et l’Unité de notre Nation.

Au nom du peuple comorien, je voudrais remercier du fond du cœur les représentants des pays amis et de nos partenaires au développement,en particulier le système des Nations Unies, qui se sont investis avec conviction en faveur du bon déroulement de ce scrutin,

Leur présence à nos côtés en ce jour, ainsi que l’ensemble de toute les délégations ici présente, en dépit de la brièveté du délai séparant la proclamation des résultats et cette investiture, est le témoignage de leur engagement et de leur amitié à l’égard du peuple Comorien. Qu’ils reçoivent ici notre considération et l’expression de notre sincère gratitude.

Permettez-moi ensuite, de saluer l’action louable de toutes les institutions de la République et des autres organes qui ont eu la lourde charge de l’organisation de du scrutin présidentiel, pour son déroulement dans la paix, en dépit des péripéties qui ont marqué le processus électoral.

Certes, il nous faudra tirer toutes les leçons de ce processus électoral en vue des scrutins à venir. Toutefois, il y a lieu de nous réjouir car, malgré tout, nos institutions ont fonctionné et montré leur solidité, et notre peuple, sa maturité.

C’est donc avec fierté que nous avons noté que notre pays vient de vivre à travers ces élections, une expérience démocratique exemplaire qui rehausse l’image de notre continent. Le peuple comorien peut s’en réjouir et s’en féliciter.

J’exprime également ma profonde reconnaissance aux autorités morales, religieuses et traditionnelles qui ont œuvré quotidiennement en faveur de la préservation de la paix dans notre cher pays.

Je rends hommage à toutes celles et tous ceux qui, en ce jour, présents ou pas à cette cérémonie, méritent notre gratitude, notamment toute la classe politique comorienne, pour son rôle inestimable dans l’enracinement de la paix et de la démocratie chez nous. 
Je salue la mémoire de nos illustres prédécesseurs à cette charge, avant et après l’indépendance et dont l’Histoire retiendra l’œuvre qui a été la leur en faveur de la souveraineté, de l’unité, de la paix et de la sécurité dans notre pays

J’associe à ces hommages, les conquérants de notre indépendance, qu’Allah prête longue vie à ceux qui sont parmi nous et accorde sa miséricorde à ceux qui nous ont précédés auprès de Lui.

Permettez-moi également de rendre hommage aux artisans de notre jeune Démocratie et à tous ceux qui œuvrent pour sa consolidation, notamment nos forces de sécurité pour leur professionnalisme et leur comportement républicain ainsi que la presse nationale dans son ensemble, pour le travail qu’elles accomplissent, au quotidien et durant le processus électoral, souvent dans des conditions difficiles, voire malheureusement au risque de leur carrière ou de leur sécurité.

J’adresse un salut fraternel à tous les autres candidats à la Présidentielle ainsi qu’à ceux qui se sont présentés aux élections des Gouverneurs des iles autonomes de février et mai 2016.

Je voudrais leur dire aujourd’hui, qu’il n’y a ni vainqueur, ni vaincu et que c’est le peuple comorien tout entier qui a gagné et qui est sorti grandi de ce processus électoral.

Je les appelle à mettre de côté l’animosité engendré par les joutes verbales, malheureusement fréquentes en période de campagne électorale, pour promouvoir avec moi, l’apaisement dont le pays a besoin, pour se consacrer à l’essentiel.

Mes Très chers compatriotes,

Je mesure pleinement l’ampleur de vos attentes et plus particulièrement, l’unité, la paix, la sécurité et le décollage économique de notre pays.

En ce qui concerne l’unité du pays, nous vivons avec beaucoup d’inquiétude, les évènements malheureux qui se déroulent sur l’ile comorienne de Mayotte.

J’ai noté l’engagement des autorités françaises, à tous les niveaux, à sanctionner les auteurs des actes ignobles et criminels dont sont victimes nos compatriotes et éviter pour l’avenir leur répétition.
C’est ainsi que je salue la délégation conduite par le secrétaire d’état chargé du développement et de la Francophonie, Monsieur André Vallini, venue représenter le Président HOLLANDE à cette cérémonie.

Je vois dans sa présence, l’importance que la France accorde à nos relations bilatérales.

Je souhaite que le dialogue que j’ai engagé avec le Président Chirac en 2005 et qui a été relayé par les Président HOLLANDE ET IKILILOU en 2013, se poursuive, pour qu’enfin nous puissions trouver une solution à ce que Feu le Président Mitterrand a qualifié de contentieux désagréable.

Je pense que notre amitié traditionnelle, la solidité de notre relation et la préservation des intérêts qui unissent nos deux pays, nous obligent à la lucidité pour un règlement juste et durable de la question de Mayotte.

Mes chers compatriotes

Je sais que dans le cadre du développement socio-économique, vos besoins immédiats se résument à l’essentiel, pour une vie décente au quotidien, marquée par la disponibilité de certains services et produits, accessibles à des conditions raisonnables.

Je pense à l’approvisionnement en eau et en électricité, à des services de soins de santé de qualité, à une formation professionnelle de qualité pour nos jeunes, pour résorber le chômage.

Mais à l’approche du mois sacré du Ramadan, je pense surtout à la disponibilité de produits de première nécessité, à des prix accessibles.

Je sais que tout cela ne sera possible qu’avec une amélioration du pouvoir d’achat des comoriens d’une manière générale. J’en suis parfaitement conscient.

Dans ce sens, je me réjouisde cette heureuse coïncidence entre mon élection et la hausse du prix d’achat de la vanille qui me rappelle le souvenir des années 2002-200. Je souhaite que cela perdure. En tous les cas, cela fait partie de nos grands souhaits, formulé slors de la campagne électorale

Quant au court terme, vos attentes sont nombreuses et à juste titre. Nous estimons qu’un programme pour des mesures d’urgence est nécessaire compte tenu de la gravité de la situation. Avec les apports de tous, nous nous y attèlerons et nous réussirons.

Cependant, il nous faudra déployer ensemble de gros efforts de rigueur dans la gestion du bien commun en général, et des fondset administrations publicsen particulier.

Vos préoccupations à terme concernent la nécessaire relance de l’économie de notre pays pour le quinquennat certes, mais aussi pour les autres années à venir. Et ce, en améliorant les conditions déjà existant dans les divers secteurs afin d’exploiter toutes nos ressources, de façon optimale.

Ces défis à relever, constituent une des principales conditions, pour gagnerle combat pour l’éradication de la pauvreté et pour une« Stratégie de Croissance Accélérée pour un Développement Durable »(SCA2D), réussie.

Honorable assistance,

En résorbant la crise économique, nous éviterons à notre pays d’autres crises qui ne sont pas des moindres, lorsqu’elles menacent nos principes d’Unité et de Solidarité et mettent en péril nos valeurs spirituelles, morales, gage de sécurité et de la stabilité du pays.

L’extrémise sous toutes ses formes n’apportera au pays que désolation.

C’est pourquoi, la restauration de ces valeurs s’avère également, être une des conditions de la réussite de tout programme de développement social et économique.

Alors, il est également aussi nécessairede réintroduire dans notre système éducatif, l’éducation morale, à la citoyenneté et au civisme que de reformer nos institutionset de mener un combat implacable contre la corruption.

À ce propos, le choix clair, massif et sans appel exprimé par le peuple, lors de ce scrutin, a été révélateur et le message des électeurs et électrices comoriens est une leçon d’une signification claire que nous devons ensemble retenir.

Nos compatriotes nous enjoignent à nous tous et à moi en premier, de nous engager plus que nos prédécesseurs, dans la voie du redressement économique.

Les Comoriennes et les Comoriens appellent leursdirigeants à plus d’organisation, plus de transparence dans les affaires publiques, plus de discipline républicaine, plus de respect pour nos institutions et les textes qui nous régissent.

Les Comoriens exigent non seulement la préservation des acquis de la Réconciliation nationale et de la démocratie mais aussi de meilleures conditions de vie qui en sont les garants.

Je voudrais vous dire aujourd’hui, mes chers compatriotes que ce message, votre message, je l’ai reçu cinq sur cinq.

Toutefois, je vous demande de mon côté de m’accompagner, dans la mise en œuvre du projet de société que je vous ai proposé et auquel vous avez largement adhéré en m’apportantvos suffrages.

Chers compatriotes,
Honorable assistance,

La gouvernance politique et institutionnellesde notre pays ces 17 dernières années, nous a apporté une stabilité relative, qui constitue une garantie pour les investisseurs locaux et externes, après les crises politiques cyclique, voire permanentes, qui ont caractérisé les premièresdécennies de notre indépendance.

C’est donc avec la ferme intention de mettre notre pays sur la voie de l’émergence que j’aborde cette nouvelle phase de l’évolution de notre pays.

Oui, nous voulons et nous pouvons, avec l’aide d’Allah, faire des Comores, un pays émergent.

Pour cela, nous allonspromouvoir une bonne Gouvernance économique et sociale qui constitue un défi à relever et lutter sans répit contre la corruption, aussi bien les corrompus que les corrupteurs.

Nous poserons les fondations d’une économie compétitive basée sur un véritable partenariat public-privé et débarrassée des insuffisances d’une Administration non performante.

Nous mènerons ensemble, une lutte sans merci contre l’impunité et contre la corruption sous toutes ses formes.

Je prends ici l’engagement, Incha Allah, de m’y investir et d’y consacrer toute mon énergie.

Mes chers compatriotes, 
Honorable assistance,

Avant de terminer, je voudrais encore remercier le peuple comorien qui a su faire preuve de sagesse, de patience et de discernement et démontré son attachement à la paix et à l’unité nationale.

Je le remercie pour le grand honneur qu’il m’a fait de me porter une seconde fois à la magistrature suprême de notre pays.

Merci également à tous les partis et personnalités politiques ceux qui se sont alliés à notre patri la CRC, au premier, deuxième ou troisième tour, aux villes et villages de notre pays ainsi que leurs habitants pour leur ouverture, leur accueil chaleureux et leur fraternité.

Mais permettez-moi de réserver une mention spéciale à notre chère capitale Moroni, pour l’enthousiasme qu’elle a toujours démontré envers moi et surtout lors de ce scrutin, du début à la fin du scrutin.

Je remercie la société civile, les vaillantes femmes de notre pays et nos jeunes dont l’engagement ardent et lucide à nos côté a été décisif, au cours de ce processus électoral.

Merci, infiniment à vous honorable assistance, Merci à chacune et à chacun d’entre vous.

Merci à la Commission d’investiture pour la parfaite organisation de cette cérémonie.

Louange à Allah, Le Tout-Puissant qui nous soutient de sa grâce et nous comble de ses bienfaits.

Vive l’Union des Comores dans la paix, la concorde et le progrès.

Qu’Allah vous bénisse touset bénisse notre patrie, les Comores.
Je vous remercie.
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.