[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
La démolition de domiciles, l'expulsion et la chasse de familles et d'enfants par des citoyens, devant des forces de l'ordre et de sécurité impassibles, sont une véritable insulte à la France des droits de l'homme et des citoyens.

L'abandon d'enfants en bas âge, de femmes jeunes mères ou enceintes, en plein air, dans des conditions d'hygiène désastreuses, dans un département français, depuis plus d'une semaine est une honte pour un état de droit comme la France et un scandale humanitaire.

Mais comment en est-on arrivé là ?
Il s'agit ici de dire la vérité, toute la vérité......

1- L'immigration ne peut tarir qu'à la source

Depuis des décennies, alors que les Comores plongeaient lentement dans l'agonie et que Mayotte commençait à se développer grâce aux investissements de la France, l’immigration a changé de sens : d'abord de Mayotte vers les autres îles, pour l'éducation, la santé, le travail etc. puis elle a pris l'autre sens, à destination de Mayotte.

Mais cette immigration a d'abord été acceptée tant qu'elle était le pilier essentiel du développement de Mayotte, au niveau de la construction de bâtiments, de demeures, de routes, de l'agriculture et de la pêche. Puis, elle est devenue indésirable, quand les besoins sont devenus moindres. Alors, on a commencé à mentir à tout le monde : on a recouru à des cataplasmes et de la poudre à perlimpinpin, pour masquer le problème

On a recouru au répressif en faisant croire que cela allait résoudre les problèmes : traque de gens, incarcération dans des conditions déplorables, disruption des familles et reconduite à Anjouan et surtout gaspillage de sommes faramineuses pour se doter de moyens anti-immigration : radars, forces, moyens de reconduite, des années et des années, sans aucun résultat, aucun résultat...

Pourquoi ? Parce que la solution est aux Comores.

L'immigration ne peut être tarie qu'à la source........

Même si Mayotte était une terre chinoise, qui avait une langue et une culture différentes, les populations désespérées vivant à 70km, à la recherche d'une vie meilleure viendraient à Mayotte, sans cesse et sans cesse sans que personne n'y puisse rien, à moins de changer les choses à la source : il s'agit là de l'instinct de survie, l'appel de l'espoir.

Mais rien n'a été fait ou si peu jusqu'à ce jour, la soit disant coopération régionale n'a été que de la poudre aux yeux, des décennies durant...

Pourtant, il suffirait de peu de choses : que viennent chercher les immigrés à Mayotte ?

Pourquoi ne pas aider le système sanitaire, dans la détection, la prévention et les soins, faciliter les évacuations en cas de nécessité, instaurer une véritable coopération dans l'éducation et la formation, rapprocher les îles au lieu de les éloigner sur le plan commercial et économique ; voilà une politique certainement moins onéreuse pour la France et qui contribuerait à fixer les immigrés sur leurs terres.

Car que l'on veuille ou non, que l'on en pleure ou pas, Mayotte fait partie du même environnement géographique comorien et en dépend obligatoirement d'une certaine façon et ne peut que partager bonheurs et malheurs de son proche environnement.

Sans compter qu'à plus de 60%, les Maorais ont des liens familiaux et ancestraux avec Anjouan, et il s’agit là d’une réalité indéniable.

2- Le visa Balladur, un visa meurtrier et pro immigration

Le lobby politique Mahorais a exigé la mise en place du visa Balladur pour soit disant stopper l’immigration.

Mais ce visa Balladur est une supercherie des politiques Mahorais qui voulaient seulement réussir un coup politique contre les Comores, car en réalité ce visa est une lourde erreur qui a favorisé l'immigration clandestine.

Il s'agit d'un visa pratiquement impossible à obtenir pour le commun des citoyens : d'abord se procurer un certificat d'hébergement d'une personne occupant un emploi, avec des fiches de paie et une habitation suffisamment grande pour l'accueil du visiteur, puis passer les fourches caudines du consulat d'Anjouan ou de l'ambassade de Moroni pour obtenir le visa, une véritable gageure.

Cette muraille de Chine érigée entre des îles voisines, a donc poussé les gens à rentrer illégalement à Mayotte, en les jetant dans les bras des passeurs criminels.

Conséquences : les visiteurs pénètrent à Mayotte, sans contrôle, pour des raisons diverses mais ne retournent plus chez eux aussi facilement compte tenu du tarif en kwasa kwasa et du danger encouru.

Au lieu de favoriser un contrôle légal des entrants aux frontières, le visa Balladur a poussé à la clandestinité et à la mort de centaines et des centaines de migrants. C'est un visa inefficace et meurtrier autant qu'un subterfuge pour tromper les Maorais .

Mais cette crise migratoire a aussi un autre responsable important : les autorités de Moroni avec les 40 années de désastre dans tous les domaines.

Si les Comoriens et surtout les Anjouanais n'étaient à ce point désespérés de leur vie, ils ne choisiraient pas l'exil, en sacrifiant leur existence.

Chaque sou volé est un mort sur la conscience des politiques comoriens, chaque sou détourné, la cause de pleurs, d'humiliations et de souffrances inouïes de toute une population d'exilés, c'est la source de « destins volés ».

L'État comorien par son organisation hyper centralisée, la corruption qui le gangrène et la faillite de ses politiques porte une lourde responsabilité dans la misère et le désespoir des populations d'Anjouan, notamment, dans la mort des milliers de naufragés, de la souffrance et de l'humiliation des immigrés à Mayotte.

La honte qui s'étale à la place de la République, aujourd'hui est celle de Mayotte, de la France mais aussi en grande partie des gouvernants des Comores.

Que cette honte les hante jusqu'au tombeau !!!!

Lyon le 29 mai 2016
Anli Yachourtu JAFFAR
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.