[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Lancée depuis le 03 Mai dernier, la campagne électorale pour le scrutin partiel de demain mercredi 11 Mai s’est achevée lundi à minuit. Comme pour toute campagne officielle elle a été marquée par des faits et des anecdotes. La danse des rumeurs qui fait partie intégrante de la société comorienne, elle a tété particulièrement utilisée par les uns et les autres pour déstabiliser le camp d’en face.

Les réseaux sociaux, notamment Facebook et Whatsapp ont été inondés ces dernières semaines par des informations qu’aucune source n’est venue confirmer ou démentir. Pêle-mêle, il y a eu des images choquante et provocatrice tous pour semer la confusion et le doute de la population. Les commentaires qui ont fusé dès la publication de ces images ont vu la préparation d’un mauvais coup contre le pays. Mais le sujet qui aura le plus animé les rumeurs, est celui relatif à la fraude qui serait orchestrée par différents moyens pour les deux camps rivaux qui accusent chacun, a fin de faire gagner son candidat.

Par ailleurs, le Jour-J s’approche à grands pas. Alors que la population reste dans l’inquiétude sur le déroulement de cette élection et la suite des événements. Des situations renforcées par l’arrivée des émissaires internationaux, mais aussi le renforcement des forces de l’ordre. Eu égard à ces difficultés, il est difficile d’affirmer que cette élection s’organise dans la transparence totale.

Cependant, l’incertitude autour de la fiabilité des scrutins est grandissante. Ce qui plombe l’espoir des populations pour ce régime finissant. Autant de questionnements sur ce scrutin montrent combien de fois le partiel de demain réserve encore bien de surprises désagréables. Pire encore, aucune des institutions chargées des élections ne peut donner confiance au peuple quant à une organisation saine du scrutin.

Il est clair que le pays s’achemine progressivement vers l’ambiguïté. Il est difficile de dire le rôle que joue le gouvernement dans cette situation mise à part les réactions éphémères de quelques-uns pour dénoncer de fraude. Mais, il urge que les institutions en charge de tout le processus et même les candidats jouent résolument leur partition afin de minimiser les bourrages d’urnes. Il faudrait aussi que les populations restent très vigilantes afin que ce scrutin se déroule sans quelque forme de violence électorale ou poste électorale. Par Nakidine Hassane
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.