[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
A défaut d’excuse, on lui cherche toujours des circonstances atténuantes. Ces écarts de langage, on lui pardonne même s'il assume avoir conclu avec Fahmi et un cercle restreint, qu'on lui taillera un portefeuille qui conviendra de son statut une fois ce dernier élu président. Mais ça ce n'est pas une sortie médiatique. On lui pardonne.
Photo d'archives
Quand, il a tenté de pourfendre la tournante en voulant se présenter au tour de Ngazidja – celle là même que ces sbires prétendent aujourd'hui la défendre. On exhumera de sa tombe Gallilée pour faire sortir une théorie toute cousue, genre : « c'est la tournante qui tourne au tour d'elle même, mais pas les hommes ». Quelle formule et quelle philosophie ! 

Et quand, président, il semble sortir d'un long sommeil pour constater soudainement que ses sujets comptabilisent plus six mois d’arrières de salaire. On lui pardonne et on renvoi la faute à ses collaborateurs. 

Il peut tranquillement livrer le pays à des mafias – Bachar Kiwane, Ali Kizman and scie – vendre des passeports à tour des bras, le pavillon comorien. Il peut même assumer sans se sourcier les yeux avoir négocié des papiers français pour permettre à un de ses enfants d’intégrer une des prestigieuses universités françaises. Circuler, car rien ne se passe ici. 

Aujourd'hui comme l'image d'un enfant gâté qu'on veut l'imposer ne suffit pas, on cherche à lui tailler un costume d’empereur.  Et pas n'importe lequel, celui de Mubutu Sese Seko « l'homme léopard » que personne n'ose approcher ni de près ni de loin. 
Autour de lui on ne voit que du complot contre notre bien aimé leader naturel. Les assises, « un machin » visant à lui barrer la route pour 2000 hoho, tout comme la commission parlementaire d'enquête sur la citoyenneté économique. L'audition du président de la République par la même commission, une piège tendue à lui visant à l'attraper pour qu'il ne puisse pas régner en 2000 hoho. Et pour parer à ça, il faut un Ali Mmadi tour à tour journaliste, communiquant et juriste pour faire la promotion du cause Sambi 2000 hoho. Le temps de Said Ali Mwigni Mfaumé est bien loin de nous. Qu'on nous fabrique pas un autre Said Ali. Par Maoulida Mbae
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.